Bienvenue à l'AGQ

Inscrivez-vous et

connectez-vous à

notre site pour voir

les événements

géocaching du Québec!

Suivez nous !

   Twitter: GeoQC

  LogoGroundspeak 

La boutique

Nos migrateurs (TB) gc contenants autocollants2 divers vetements1 cadeaux
 x 

Votre Panier est vide

 

Pour débuter, vous n'avez besoin que d'un GPS, et un accès à internet.

Vous vous rendez sur le site Geocaching.com, vous entrez votre code postal dans le premier champ au centre de la page, vous faites "GO" et toutes les caches autour de votre résidence seront affichées.

Entrez les coordonnées ( N45 xx.xxx  W073 xx.xxx ) de la cache que vous désirez faire dans votre GPS, et laissez vous guider par celui-ci !

C'est ainsi que vous découvrirez votre première cache!

Bonne Chance et Bon Géocaching !

Tout d'abord, si nous prenons le logo dans son ensemble, la croix blanche située au centre du logo ainsi que les quarts de cercle situés aux quatre coins du logo représentent indirectement le drapeau de la province de Québec.

De plus, les pointes de flèches stylisées superposées sur la croix centrale, quant à elles, pointent vers les points cardinaux principaux (nord, sud, est et ouest).

Aussi, une bande blanche ceinture le logo dans son ensemble. Sur cette bande, nous retrouvons 8 points cardinaux (nord, nord-est, est, sud-est, sud, sud-ouest, ouest et nord-ouest) ainsi que 8 fleurs de lys bleues disposées à distance égale les uns des autres. Cet ensemble représente une boussole.

Ensuite, les couleurs des quarts de cercle situés aux quatre coins du logo (le jaune, le vert, le bleu et l'orange) représentent les couleurs de www.geocaching.com.

Puis, chacun des dessins inclus dans les quarts de cercle situés aux quatre coins du logo représente un aspect de l'activité de géocaching dans la province de Québec.

  • Dans le quart de cercle jaune, en haut et à gauche du logo, le dessin représente géographiquement la province de Québec.

  • Dans le quart de cercle vert, en haut et à droite du logo, le dessin représente un satellite qui transmet des informations utiles au calcul des coordonnées géographiques.

  • Dans le quart de cercle bleu, en bas et à gauche du logo, le dessin représente un géocacheur en route vers une cache, tenant un bâton de marche d'une main et un récepteur GPS de l'autre.

  • Dans le quart de cercle, en bas et à droite du logo, le dessin représente une cache à découvrir.

Finalement, au centre du logo, nous retrouvons le nom de notre communauté, «Géocaching Québec». Tout en bas du logo, là où cela s'applique, nous retrouvons l'adresse Internet de notre site Web, «www.Geocaching-QC.com».

 

Notre système qui gère notre site web et celui de notre forum de discussion sont deux systèmes indépendants.  Le forum requiert donc une autre inscription où nous vous suggérons d'utiliser le même nom d'utilisateur et le même mot de passe afin de vous simplifier les choses.

Nous travaillons en ce moment sur une façon d'unir ces deux systèmes.

Qu’est ce qu’un PB ?

Les « Pocket Build (PB) » ou Pocket Queries  (PQ) » sont un ensemble de caches, sélectionné avec des paramètres voulus, qui sera téléchargeable du site de Geocaching.com ou qui vous sera envoyé par courriel sous la forme d’un fichier GPX.  À titre d’exemple, vous pourriez recevoir toutes les caches Mystère du Québec qui sont de difficulté 4 ou plus tous les lundis et mercredis de la semaine.

Un PB peut contenir jusqu’à un maximum de 1000 caches.  Seuls les membres Premium ont le droit de générer des PB, et ce jusqu’à 5 PB par jours.  À 7 jours par semaine, un membre peut donc obtenir 35000 caches par semaine avec toutes leurs informations.

Les paramètres configurables pour les PB sont les suivants :

  • - Nombre de caches désirées (maximum 1000)
  • - Type de cache
  • - Type de contenant
  • - Difficulté de la cache
  • - Difficulté du terrain
  • - Le Pays, l’état, la province
  • - Le point d’origine (Code GC, Code postal, coordonnée)
  • - Date de placement de la cache
  • - Les attributs de la cache
  • - Et plus!

Comment faire un PB ?

Lorsqu’on veut faire un PB pour un voyage, le mieux est de se faire un PB avec les caches sont autour un point précis.

Rien ne vaut l’exemple pour comprendre.  Supposons que vous désirez aller à Rome (Italie).  La première étape est de trouver la coordonnée GPS qui vous servira de point central.   Celle-ci peut être trouvée facilement avec Google Maps(*).   Si vous n’arrivez pas à trouver la coordonnée GPS, cherchez avec la carte de Geocaching.com  (http://www.geocaching.com/map/beta/default.aspx) la cache la plus près de votre destination (exemple, votre hôtel à Rome).  Pour notre exemple,  celle proche du Colisée (GCMEP5) sera parfaite.

Voici les étapes :

  • Aller sur le site de http://www.geocaching.com
  • Allez dans Your Profile (Votre Profil)
  • Puis dans Pocket Queries
  • Cliquez sur Create a new query

Vous pouvez maintenant entrer les informations pour votre PB.

  • Entrez le nom (Query Name), exemple : Rome, Italie
  • Laissez tomber pour le moment la section «Days to Generate », vous sélectionnerez les jours d’une autre façon plus tard.
  • Entrez le nombre de caches désirées dans « Show me X caches of »; indiquez 1000.
  • Probablement qu’en vacances, vous ne voudrez seulement que les caches de certains types. Souvent les Traditionnelles, les letterbox, webcam, les Earthcache. Bref, choisissez les types qui vous intéressent. N’oubliez pas de cliquer sur le cercle « Selected types » aussi!!
  • Idem pour les types de contenant. Peut-être que vous ne les voulez pas tous.
  • À la section suivante, l’option « Is enabled » est intéressante. Et si vous avez déjà été géocacher dans cette région (chanceux!), sélectionnez «  I haven’t found ».
  • À la section suivante, choisissez les niveaux de difficulté de la cache et du terrain. Vous ne voudrez peut-être pas des terrains de difficulté 5!
  • La section « Within » n’est pas utile lorsqu’on a un point central. À moins que votre point central soit près d’une frontière que vous ne prévoyez pas traverser.
  • L’autre section définit le point central de la recherche. On peut choisir les options suivantes :
    • Votre maison
    • Un code GC
    • Un code postal (pour le Canada et les US)
    • Et par une coordonnée.
  • Pour notre exemple, choisir « GC Code » et entrez la cache que nous avions définie comme point central.  La GCMEP5.
  • Sous cette section, on peut choisir le nombre de Miles ou de KM qu‘on désire.  À moins de vouloir un petit PB pour importer dans un téléphone intelligent ou pour tablette, il n’y a pas d’avantage à choisir autre chose que le maximum  (500 miles ou 750 km).   Ça vaut aussi pour le nombre de caches, que nous avons choisis précédemment.
  • La section « Placed During » permet la sélection des caches récentes (dernière semaine, dernier mois, dernière année) ou entre certaines dates.  Dans le cas d’un voyage, c’est rarement un critère de sélection.  Laissez à « None selected »
  • On peut enfin sélectionner des attributs.  Soit pour inclure ceux-ci, soit pour les exclure.  Généralement, si on est québécois, on exclut celles qui ne sont pas d’hiver lors de cette période!   Mais dans le cas de l’Italie, ne touchons pas à cet attribut!!   Mais certains pourraient être utiles à sélectionner  (Exemple; Exclure >10KM, les non 24/7, celles en maintenances, etc).   À vous d’explorer.

Voilà, les choix sont faits!  Cliquez maintenant « Submit information ».   Après quelques secondes, un message devrait apparaître en vert « Thanks! Your pocket query has been modified and currently results in 1000 caches. You can preview the search on the nearest cache page ». Cliquer sur « preview the search » dans cette phrase, puis sur « Map this location » (ou « Afficher cet emplacement sur une carte ».   Assurez-vous que les caches de votre PB (indiquées par des petits éclairs) sont bien à Rome en Italie!

Maintenant que le PB est créé, il faut lui permettre de générer le fichier GPX.  Revenez sur le site normal de Geocaching.com,  dans section « Your profile » et « Pocket Build ».   Vous devriez avoir alors un PB dans la liste.  Sélectionnez, sur cette ligne, le jour de la semaine où vous désirez que le PB soit généré.    Si vous choisissez la journée présente,  vous recevrez peu après un courriel.   Si votre PB à 500 caches ou moins, vous recevez le fichier GPX directement attaché avec votre courriel.  Si le PB à 501 ou plus, vous devez cliquer sur le lien indiqué dans le message.   Allez dans la section « Pocket Queries Ready for Download » et cliquez sur le PB.   Votre fichier GPX contenant les caches est alors téléchargé.

Normalement si GSAK est installé et que les fichiers GPX sont bien liés à celui-ci, ils seront intégrés dans automatiquement.

Dans l’exemple qui est donné, la génération ne se fera que la journée que vous avez cochée.  Si vous désirez que la génération du PB se fasse de façon hebdomadaire, éditer d’abord votre PB.  Puis dans la fameuse section « Days to generate », cliquez le jour puis « Run this query every week on the days checked ». Après avoir soumis ces paramètres, le fichier GPX du PB sera régénéré toutes les semaines.   Ce n’est pas très utile pour un voyage, mais très utile pour la mise à jour des caches près de chez vous.

(*)  Pour avoir une coordonnée GPS avec Google Maps, cliquez avec le bouton-droit sur l’endroit voulu, puis choisir « Plus d’info sur cet endroit ».  Vous aurez la coordonnée dans le champ en haut ou en passant (ou cliquant) la souris sur la flèche verte.

 

Une entente a été négociée avec la SEPAQ et Parc Canada, en vue d'autoriser le Géocaching dans ces Parcs.  La personne qui veut placer une cache devra se conformer à quelques règles supplémentaires, pour s'assurer de bien respecter l'environnement de ces Parcs souvent associés à la conservation.

Voici un lien vous menant aux lignes directrices pour le géocaching à Parc Canada :
http://www.pc.gc.ca/fra/docs/pc/guide/geocache/geocache1.aspx

Ce sont sensiblement les mêmes lignes directrices qui s'appliquent au SEPAQ.

 

Toutes les caches sont listées sur le site de Groundspeak, soit  http://www.geocaching.com.

Pour obtenir les coordonnées des caches, vous devrez créer un compte sur ce site avec un surnom qui vous représentera en tant que géocacheur.  Une fois ce compte crée, vous aurez accès à l'information des caches, soit les coordonnées, le type de caches, et sa description.

La recherche peut s'effectuer à partir d'un code postal (le plus facile), ou encore d'une référence géographique (N45 xx.xxx W073 xx.xxx ). Il suffit alors de prendre en note les coordonnées de la cache que l'on veut découvrir, le descriptif de celle-ci, et de partir à la chasse !

Pour débuter, il n'est pas requis de payer la cotisation annuelle (Premium member), mais avec le temps, l'utilité des fonctions du membership vous séduira.

Bon géocaching.

Aussi appelé simplement Migrateur, ou familièrement TB (pour Travel Bug), celui-ci est généralement une plaquette attachée après un objet quelconque.   Cette plaquette contient un code de suivi qui permet de suivre l'objet attaché, sur le site de Geocaching.com.   L’objet attaché devient un « autostoppeur » qui migre de cache en cache (ou de personne à personne) dans le mode réel et que vous pouvez suivre en ligne.

Bien que certains n’en aient aucun, les migrateurs ont souvent un but à atteindre.  Le propriétaire de celui-ci est libre de laisser aller son imagination.  Un des plaisirs est d’inventer de nouveaux buts pour vos objets.  Le défi peut-être de visiter un pays, d’en visiter 10, de sauter en parachute, d’avoir une photo de l’objet du haut de la tour Eiffel.  Impossible de les nommer tous!!

Chaque objet migrateur a deux numéros d’identification.  Le premier est le numéro de suivi.  Il est inscrit sur la plaquette seulement.  Ce code sert de « preuve de possession » à celui qui trouve l’item.  Ce code ne doit pas être affiché en public, dans vos logs ou dans les images que vous pourriez envoyer.

Un autre code est attribué aux migrateurs.  Celui-ci s’affiche sur la page web de celui-ci et commence par TB (ou GC pour les géopièces).  Servez-vous de celui-ci si vous désirez faire découvrir l'objet à d’autres géocacheurs.

Ne paniquez pas! Vous avez déjà fait la première étape en visitant cette page.  Voyez maintenant la section Quoi faire avec un Travel Bug (en anglais, site geocaching.com)  qui vous expliquera plus en détail comment ramasser et déposer des objets migrateurs.

Pour aider votre pièce à atteindre un objectif, des fiches d’informations personnalisées peuvent être imprimées et envoyées avec votre objet.  Pour imprimer ceci, visitez la page de votre pièce et cliquez sur "Imprimer la feuille d’information."

Probablement que non.  Certains géocacheurs ont créé leur propre système de suivi.  S’il n’y a pas de code de suivi ou s’il n’est pas identifié à geocaching.com, il se peut que vous ayez trouvé un objet d’un système parallèle ou simplement celui-ci n’est pas un objet migrateur.

Règle générale, les propriétaires des objets aiment bien voir ceux-ci faire le plus de chemin et de caches possible.  Essayez donc de ne pas les garder très longtemps.   Si vous prévoyez de les garder plus de deux semaines, il serait courtois d’aviser le propriétaire via un courriel.

Activez chaque numéro de suivi que vous possédez. Visitez la page des objets migrateurs (repérable, trackables) et commencez l’activation.  Suivez les instructions étape par étape pour l'activation de vos géopièces.  Une fois activées, attachez les après vos objets migrateurs.  Vous pourrez ensuite les placer dans des caches ou les échanger avec des amis.

Votre code d’activation vient généralement avec l’ensemble des plaquettes que vous avez commandé.

Lorsque vous débutez l’activation de votre objet, il y a un lien « Retreive your activation code » qui vous permet de recevoir un code d’activation par courriel.

Il y a sur une de ces plaquettes, l’inscription COPY dessus.  Ça vous permet de garder le code de suivi et ainsi de faire la gestion de vos objets.  Cette deuxième plaquette sert aussi de copie secondaire si l’original s’évanouissait dans la nature.

Parce que les objets voyageurs sont créés pour voyager de cache en cache, les règles concernant le contenu des caches s’appliquent ici aussi.  Le géocaching est une activité familiale et le contenu doit convenir à tous les âges.  Les explosifs, feux d’artifice, munitions, allume-feu, couteaux (couteaux suisses inclus), drogues, alcools ou autres objets illégaux ne doivent jamais être placés dans une cache.  Attachés à une plaquette ou non.   La nourriture est toujours une mauvaise idée.

Une fois que vous avez publié votre nouvelle cache, allez sur celle-ci et créez un log de type « Note ».   Écrivez une note et sélectionnez l’objet que vous souhaitez déposer dans votre cache.  Ce principe s’applique aussi sur n’importe quel cache.  

La distance est calculée pour chaque objet dans l'ordre chronologique des logs.  Parfois, les géocacheurs indiquent une date erronée lors de leur log.  L’ordre des logs est alors incorrect.  C’est souvent ce qui cause des erreurs dans le calcul des distances

Pour corriger ceci, vous devrez supprimer les logs qui sont incorrects et aviser le géocacheur concerné de recréer son log.  Vous aurez à régler ces problèmes au cas par cas.

Parfois, un objet voyageur est ramassé, mais pour une raison quelconque la personne qui l'a ramassé n'enregistre pas sa découverte.   Si cela se produit, les prochains géocacheurs qui visitent la cache vous feront souvent savoir que l'objet inscrit à l'inventaire de la cache n'est plus là.  En tant que propriétaire de la pièce, vous avez la possibilité de déplacer vos objets dans un endroit inconnu jusqu'à ce qu'il soit retrouvé.  Visitez la page de votre objet sur Geocaching.com et choisissez l'option de déplacer celui-ci pour une destination inconnue.  Cela n'affectera pas le voyage global et les calculs de distance.  Les propriétaires des caches ont également la possibilité de déplacer un objet inventorié à tort dans leur cache.

 

Pour activer les géopièces de l'Association Géocaching Québec, vous devez aller sur les sites suivants, selon l'année d'émission :

Pour une géopièce de l'année 2006 :
http://www.usageocoins.com/activate/activate.php

Pour plusieurs géopièces de l'année 2006 :
http://www.usageocoins.com/activate/activate-multiple.php

Pour les géopièces émises en 2007 et 2008 :
http://landsharkz.ca/coin-activation-codes.php

Une géopièce (appelée aussi géomonnaie ou en anglais geocoin) est une pièce de monnaie spéciale créée par des géocacheurs comme signature ou carte de visite.  Comme tout objet voyageur, chaque géopièce se voit attribuer un identifiant unique qui permet de suivre leur progression tout au long de leur vie.

Parce que chaque géopièce se voit attribuer un identifiant de suivi unique, ses progrès peuvent être suivis sur le site web de Geocaching.com par le biais des logs publiés par ceux qui découvrent ces pièces.  Il existe différents types de logs qui peuvent être faits sur la page d'une Géopièce.  Lorsque vous êtes authentifié sur le site de Geocaching, vous aurez la possibilité de partager vos réflexions sur la page de la géopièce et même de télécharger des photos qui y sont associées.  Le tout fonctionne de la même manière qu’une cache.  En outre, lorsque vous signalez avoir pris une géopièce, celle-ci apparaîtra dans la section inventaire de votre profil.

Ne paniquez pas! Vous avez déjà fait la première étape en visitant cette page.  Voyez maintenant la section « Comment utiliser une géopièce » qui vous expliquera plus en détail comment ramasser et déposer des géopièces.  (à venir)

Quelquefois, les géocacheurs placent des géopièces non activées dans une cache pour donner au suivant.  Dans certains cas, le code d'activation n'a pas été inclus.  Si vous avez besoin de celui-ci pour l’activer, visitez cette page Web de Geocaching.com afin de l’activer.  Lors de l'activation, vous aurez un lien « Retreive your activation code ».  Entrez le code indiqué sur la pièce et le code vous sera envoyé par courriel.

Pour aider votre pièce à atteindre un objectif, des fiches d’informations personnalisées peuvent être imprimées et envoyées avec la pièce de monnaie.  Pour imprimer ceci, visitez la page de votre pièce et cliquez sur « Imprimer la feuille d’information ».

Chaque géopièce a deux codes.  Pour enregistrer une Géopièce sur le site Web, vous devez connaître l’identifiant apposé sur la pièce elle-même et non le code s’affichant sur la page de la pièce (commençant par TB).   Certaines pièces peuvent ne pas être traçables sur le site de Geocaching.com.  Celles qui sont identifiables à la phrase « Trackable at Geocaching.com ».

C'est la question la plus fréquente lorsqu’on trouve une pièce.  La garder? La déplacer vers une autre cache?  L’emmener en voyage?  La réponse dépend toujours de l'objectif du propriétaire pour sa pièce.  Habituellement, la meilleure façon de trouver la réponse à cette question est de visiter la page web de la pièce et de lire la section Objectif.  S’il y a un thème ou des instructions spéciales de la part du propriétaire, vous devriez faire de votre mieux pour respecter l'objectif de la géopièce.  Ou envoyer un courriel au propriétaire pour plus de précisions.

La vente d'une pièce qui ne vous appartient pas est généralement non éthique, sauf si vous avez reçu la permission expresse de son propriétaire.

Si vous créez votre propre série de géopièces et que vous ne souhaitez pas que les gens les vendent, il est recommandé d'activer l'ensemble de vos pièces de monnaie sur Geocaching.com avant qu'ils ne quittent votre possession.  Cela vous donne une revendication de propriété et, une fois signalé, permet de désactiver la pièce à votre demande. Si vous avez placé des géopièces qui n'ont pas été activées, cela est considéré comme un transfert de propriété et Geocaching.com (Groundspeak) ne pourra plus intervenir.

À notre boutique, bien sûr!!  Vous trouverez des pièces de l’association, des pièces concernant divers événements et des pièces officielles de Geocaching.com.   Si vous désirez, certaines compagnies peuvent vous fabriquer des pièces à votre goût, selon vos croquis, dessins ou photos.  Voyez une liste proposée par Geocaching.com ici dans l’onglet Geocoin Manufacturers & Resellers.

Activer chaque géopièce que vous possédez.  Visitez la page des objets repérables (Trackables) pour commencer l’activation de vos nouvelles géopièces.  Suivez les instructions étape par étape pour l'activation de celle-ci.  Une fois activées, vous pourrez les placer dans des caches ou les échanger avec des amis.

Normalement, la compagnie qui vous a fourni les pièces devrait inclure le code d’activation.  Il y a peut-être aussi sur leur site web respectif, un système afin de récupérer celui-ci.  S’ils proviennent de L’Association, consultez la FAQ de notre site ou contactez l’administrateur de la boutique si ce code a été oublié.   Également, Geocaching.com a maintenant un système pour récupérer un code d’activation oublié.    Lorsque vous activez votre pièce, un lien « Retreive your activation code » permet de recevoir le code d’activation par courriel.

Une fois que vous avez publié votre nouvelle cache, allez sur celle-ci et créez un log de type « Note ».   Écrivez une note et sélectionnez la Géopièce que vous souhaitez déposer dans votre cache.  Ce principe s’applique aussi sur n’importe quel cache.  

La distance est calculée pour chaque Géopièce dans l'ordre chronologique des logs.  Parfois, les géocacheurs indiquent une date erronée lors de leur log.  L’ordre des logs est alors incorrect.  C’est souvent ce qui cause des erreurs dans le calcul des distances

Pour corriger ceci, vous devrez supprimer les logs qui sont incorrects et avisez le géocacheur concerné de recréer son log.  Vous aurez à régler ces problèmes au cas par cas.

Parfois, une géopièce est ramassée.  Mais pour une raison quelconque, la personne qui l'a ramassé n'enregistre pas sa découverte.   Si cela se produit, les prochains géocacheurs qui visitent la cache, vous feront probablement savoir que la géopièce n'est plus là.  En tant que propriétaire de la pièce, vous avez la possibilité de déplacer vos pièces de monnaie dans un endroit inconnu jusqu'à ce qu'il soit retrouvé.  Visitez la page de votre géopièce sur Geocaching.com et choisissez l'option de déplacer votre pièce de monnaie pour une destination inconnue.  Cela n'affectera le voyage global et les calculs de distance.  Les propriétaires des caches ont également la possibilité de déplacer une géopièce inventorié à tort dans leur cache.

Visitez l'outil d’adoption de Trackable (en anglais seulement, sur Geocaching.com) et entrez l’identifiant de votre géopièce. Ensuite, entrez le nom d'utilisateur de la personne vers qui vous souhaitez transférer la pièce de monnaie.  C’est un utilitaire très pratique pour envoyer et recevoir des demandes d'adoption et un moyen d'aider à faire la transition sans heurts pour l’ancien et le nouveau propriétaire.

Vous pouvez commencer par le site officiel de Garmin.  Le site est en anglais, mais fournit la documentation française. Après avoir choisi votre modèle, assurez-vous de choisir « View publications in all languages ».

https://support.garmin.com/support/manuals/searchManuals.faces?refresh=true

Si vous ne trouvez pas, essayez ce site : http://mesnotices.fr/reference-GARMIN/2

Vous trouverez sans doute ce que vous cherchez.

Pour utiliser des icônes personnalisées, il faut synchroniser le récepteur GPS, Mapsource ou GSAK avec les mêmes icônes.

Il suffit de créer des bitmaps de la bonne taille (16x16 ou 24x24, 256 couleurs). La couleur de fond doit être RGB (255, 0, 255), qui deviendra transparente sur le récepteur. (La transparence fonctionne pour les POI avec la version la plus récente de POILoader).

1. Récepteur GPS

Utiliser xImage pour transférer les images dans le récepteur. Dans le cas du 60CSx, 24 images, au maximum, peuvent être transférées et supportées. Les autres se feront assigner l'icône par défaut (petit drapeau bleu).

Elles doivent être nommées comme suit (si votre interface est en français) :

Symbole Waypoint 000.bmp

(...)
Symbole Waypoint 023.bmp

Waypoint Symbol 000.bmp
(...)
Waypoint Symbol 023.bmp

Choisir l'option pour envoyer vers le récepteur et choisir toutes les icônes

Indiquer le répertoire où se trouvent les fichiers graphiques. Les 24 nouvelles icônes sont maintenant prêtes à être utilisées. Les icônes s'afficheront lorsque des waypoints seront transférés à partir de Mapsource (nécessite la version la plus récente du firmware).

2. Mapsource

Mettre les images dans le répertoire "Documents and Settings\utilisateur\My Documents\Mon Garmin\Symboles de waypoint personnalisés\" (pour Mapsource en français) et "Documents and Settings\utilisateur\My Documents\My Garmin\Custom Waypoint Symbols\" (pour Mapsource en anglais), mais en les renommant ("000.bmp", "001.bmp", etc.).

Renommer les fichiers graphiques et les copier dans le répertoire spécifique.Toutes les nouvelles icônes seront disponibles dans Mapsource

3. GSAK

Modifier (ou créer s'il n'existe pas) le fichier "GSAK\GarminOther.txt" et nommer chaque icône pour vous y retrouver dans les menus :

Custom 0 ; Traditionnelle
Custom 1 ; Multicache
Custom 2 ; Mystère
Custom 3 ; Virtuelle
Custom 4 ; Corrigée
Custom 5 ; Inconnue
Custom 6 ; Webcam
Custom 7 ; Hybride
(...)

Ensuite, associez les types/états à chaque icône et le tour est joué !

Attention : vous devrez exporter vos fichiers en format .gdb, et non en .mps puisque les icônes personnalisées ne sont pas supportées dans l'ancien format .mps.

Avec l'avènement de la nouvelle série de récepteurs de la série "x", qui possèdent une carte de mémoire amovible, Garmin ouvre la voie vers l'entreposage d'un nombre illimité de points dans le récepteur. Malheureusement, ce n'est pas encore la réalité, mais il y a une façon simple et rapide de contourner ce problème en utilisant les Points of Interest (POI).

Comme ces données ne prennent pas beaucoup de place en mémoire, elles peuvent être entreposées dans la mémoire interne du récepteur ou directement sur la carte de mémoire. Avec le nouveau firmware (3.20), on peut maintenant voir les POIs à n'importe quelle échelle (il n'y a plus de limite de 200 mètres). Il suffit de les configurer dans le menu de la carte ("Menu", "Paramétrage carte", "Réglage carte-general", "Détail" > "Le plus" ET "Menu", "Paramétrage carte", "Réglage carte-Points", "Points carte" > échelle désirée).

Il est à noter que même si ces données prennent moins de place en mémoire, elles contiennent beaucoup plus d'information qu'un point ordinaire ! Et en plus, elles peuvent être classées en catégories (multi, traditionnelles, etc).

Voici des captures d'écran (GPSMap 60CSx) pour donner une idée :

Image:poi_base_de_donnees.png Image:poi_base_de_donnees_select.png Image:poi_liste_caches.png Image:poi_description_cache.png Image:poi_carte.png

Voici la méthode utilisée :

  • à partir de GSAK (http://www.gsak.net, logiciel gratuit, mais qui vaut la peine d'être acheté), utiliser une macro pour exporter les caches en catégories vers des fichiers .gpx (mettre "%code %name" dans le "Waypoint name" et "%typ - %con - %Dif/%Ter - %hint" dans "Cache description format"). J'ai créé une macro exprès pour faire cette tâche et vous la trouverez ici : http://gsak.net/board/MacroIndex.php et faire une recherche sur GarminPOI_GPX

Et le tour est joué !

Si vous désirez utiliser des icônes personnalisées pour les POI, il suffit de les mettre dans le même répertoire que les fichiers .gpx (et de les nommer exactement comme chaque fichier .gpx). On peut même mettre des mots clés dans le nom des fichiers .gpx pour identifier des alertes sonores que le GPS utilisera pour nous signaler quand on s'approche d'une cache ! Merveilleux !

Comme les POI n'ont pas l'icône "géocache", il ne sont pas compatibles avec l'option géocache du GPS (donc pas de bouton "Trouvé" et "Note" dans la page de la boussole). Mais c'est possible de sauvegarder le POI en le transformant en waypoint ; il sera alors possible d'utiliser les boutons "Trouvé" et "Note" du mode géocaching.

Depuis le firmware 3.20, on peut voir le titre complet du POI sur la carte et il apparaît en surligné lorsqu'on met le curseur au-dessus. Il est aussi possible de cliquer sur le POI pour faire un "Rallier".

Si vous configurez votre boussole pour afficher le Vrai Nord , ça veut dire que la boussole va pointer sur le nord des cartes, autrement dit, là où est la belle boule du Père Noel, en arctique (axe de rotation de la Terre).

Le Nord magnétique pour sa part, est un petit fripon qui se déplace et qui ne se tient pas sous la boule du Père Noël.  Il est décalé aujourd'hui d'environ 15° 6' vers l'ouest (pour nous en tout cas) et se déplace toujours.

Le nord de la grille est un Nord virtuel, que l'on retrouve dans le haut des cartes topographiques, lorsque l'on déplie la boule terrestre pour la mettre à plat !!!

Les ajustements les plus fréquents sont "Magnétique" ou "Vrai".

Vous trouverez de l'information sur le géomagnétisme et le Nord magnétique ici (site du ministère des Ressources naturelles).

J'espère que ça oriente votre boussole !! :lol:

Calculateur de déclinaison magnétique